Une entreprise produisant du jus de citron s’équipe d’une solution de traitement durable

Les citrons sont l’un des produits siciliens les plus connus. Avec 22 tonnes de jus de citron produit par jour, l’entreprise sicilienne Eurofood est leader mondial de ce secteur. Pour garantir la bonne gestion de ses eaux usées, la société dispose désormais d’une station d’épuration équipée de la technologie Xylem économe en énergie.

Étant donnée sa capacité de production élevée, Eurofood devait trouver un moyen judicieux de traiter plus de 3 000 m3 d’eaux usées par jour. Comme on l’imagine, les eaux usées présentent une acidité élevée qui ne peut pas être prise en charge par la station d’épuration de la municipalité de Capo d’Orlando, où se trouve l’usine. En effet, cette station est conçue pour 30 000 personnes et elle atteint déjà ses limites en été. Eurofood devait donc faire appel à une autre solution.

De plus, l’entreprise souhaitait maintenir des normes environnementales élevées. Giuseppe Ingrillì, le plus jeune descendant de la famille qui a fondé la société, et actuel directeur des ventes, explique : « L’environnement fait partie de notre philosophie. Nous venons d’une famille de paysans, et nous savons que prendre soin de l’environnement est le seul moyen d’obtenir des arbres produisant les agrumes qui font de nous une entreprise unique au monde. »

Une station d’épuration ultramoderne

Eurofood a décidé de construire une station d’épuration capable de réduire au minimum la consommation d’énergie en période de production limitée, et respectant toutes les réglementations environnementales. L’usine rejette notamment les eaux utilisées pour nettoyer l’extérieur des citrons et les équipements, ainsi que l’eau servant à laver et à stériliser les bouteilles.

L’entreprise Manutambiente a été chargée de construire la nouvelle station d’épuration et de choisir les technologies les plus innovantes et les plus fiables du marché.

« Cela n’aurait pas été possible sans les solutions conçues par Xylem, explique Francesco Ingrillì, directeur de l’usine et petit-fils du fondateur. Xylem offre une gamme complète de technologies pour le traitement des eaux usées. Nous en utilisions déjà certaines. Nous apprécions la qualité technique et l’assistance locale de ce fournisseur. »

Première étape du traitement : réduire l’acidité

Lors de la première étape du traitement, toutes les eaux usées sont dirigées vers un réservoir où l’acidité est compensée. Les eaux usées sont également filtrées pour retirer tous les solides. Une pompe submersible NP 3127 MT de Flygt est utilisée. Les drains peuvent contenir des fibres, mais la conception anticolmatage de la pompe Flygt assure un traitement ininterrompu.

Deuxième étape : traitement biologique

L’étape du traitement biologique fait appel à des bactéries. L’environnement doit contenir le bon niveau d’acidité et d’oxygène. Au lieu d’utiliser un grand réservoir, pour faire des économies et consommer moins d’énergie, deux réservoirs d’une capacité de 2 500 m3 chacun ont été installés.

Lorsque la charge est faible, les bactéries ne sont présentes que dans un réservoir. Lorsqu’une quantité plus importante d’eaux usées est attendue, les bactéries sont transférées vers le deuxième réservoir grâce à une pompe submersible NP3085 de Flygt. Cet appareil anticolmatage est conçu pour économiser de l’énergie et peut prendre en charge jusqu’à 15 litres de boues par seconde.

Conserver la bonne quantité d’oxygène

Par rapport aux autres étapes, le traitement biologique peut consommer beaucoup d’énergie. Les bactéries ont besoin du bon apport en oxygène, quelle que soit la profondeur. Toutefois, si la quantité d’oxygène est trop importante, cela peut augmenter la consommation d’énergie et les coûts. L’activité bactérienne évolue également en fonction du temps qui peut varier beaucoup en Sicile.

Afin d’optimiser l’oxygénation, des diffuseurs Sanitaire de Xylem ont été installés au fond de chaque réservoir. Ils produisent des microbulles qui répartissent l’oxygène dans les boues de manière égale. Les réservoirs ont également été équipés d’un agitateur Flygt immergé. Grâce à ses trois pales à rotation lente, les eaux usées sont mélangées en continu, ce qui évite la sédimentation tout en réduisant au minimum la consommation d’énergie.

Série d’articles

Zoom : les défis d’aujourd’hui et de demain pour les collectivités locales

Lire

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter