Pourquoi la baisse de la quantité de données sur l’eau collectées est-elle dangereuse ?

Face aux changements climatiques et à la pénurie d’eau qui menacent différents pays partout dans le monde, les données mondiales sur l’eau sont plus nécessaires que jamais. Malheureusement, une nouvelle étude de Xylem révèle qu’à l’échelle internationale, de moins en moins de données sur l’eau sont recueillies et transmises par des capteurs sur site. Et cette baisse est importante.

Cela signifie que les pouvoirs publics et les responsables prennent des décisions sans disposer des informations adéquates. Prenons des décisions plus judicieuses fondées sur des données tangibles. Découvrez ce problème et les solutions que nous pouvons y apporter.

Téléchargez le rapport de recherche de Xylem : The Value of Water Information

Série d’articles

Zoom : les défis d’aujourd’hui et de demain pour les collectivités locales

Lire

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter